Je vous préviens, ce billet est très bref. Il s'agit juste de montrer à mes chers lecteurs, et leur permettre à leur tour de répandre ces informations chez les poutinistes et les marinistes, que les icônes du poutinisme en France, les Le Pen et Philippe de Villiers, sont tout aussi achetés que les autres, aussi peu fiables, et aussi girouettes en fonction d'où souffle le vent du pognon.

Commençons par le Front National : aujourd'hui, Marine Le Pen explique que les européens se compromettraient en soutenant des nazis en Ukraine, le parti Svoboda. Or j'ignorais et je viens d'apprendre, je pense donc que beaucoup d'autres l'ignoraient et l'apprendront aussi avec amusement, que le Front National avait signé en 2009 un protocole d'accords dans le cadre d'une "Union des patriotes" afin de mettre en réseau l'extrême-droite européenne.

C'est donc un magnifique revirement à 180° qu'a opéré le Front National après avoir touché, entretemps, 9 millions d'Euros.

Preuve en image et vidéo :

 

SvobodaFN

 Philippe de Villiers, lui, s'est "illustré" à propos de la question de l'Holodomor. En 2002, il réclamait sa reconnaissance comme génocide commis par le pouvoir soviétique contre le peuple ukrainien.

Holodomor

Source

Aujourd'hui, on ne risque plus tellement de l'entendre sur le sujet. Faut dire  qu'entretemps, il y a eu ceci.

 Voilà, donc si ces gens pouvaient arrêter de donner des leçons de morale, ce serait pas mal.

Et si les gens qui, à raison, en ont marre de nos élites, pouvaient éviter de penser trouver mieux chez ces individus, ce serait encore mieux.